Jeff Bezos, l’entrepreneur du futur ? Biographie

Jeff Bezos Entrepreneur patron Amazon

Jeff Bezos, de son vrai nom Jeffrey Preston Bezos, est un tycoons de la Silicon Valley. C'est le fondateur d'Amazon.com, que vous connaissez tous.

Savez-vous qu'il est aussi propriétaire du Washington Post ? Que c'est un habitué du festival Burning Man, qui se déroule en plein milieu du désert du Nevada ?

Pour sa première biographie, entrepreneurgeek.com tente l'impossible. Faire une biographie de Jeff Bezos, l'un des entrepreneurs les plus riches de la planète.

Modestement, l'idée est de tenter une approche originale du personnage. En avant, pour la biographie de Jeff Bezos !

Jeff Bezos, toujours à la recherche de nouvelles philosophies.

131 milliards de dollars, c'est sa fortune. Ce qui nous intéresse, au delà de ces chiffres, c'est de tenter de comprendre ce qui le distingue des autres. Bon, avec lui, on est servi.

En 2012, il organisait une mission pour tenter de retrouver les moteurs d'Apollo 11. Il s'est fait construire une horloge de 10 000 ans en pleine montagne. 

L'entrepreneur est centré sur tout ce qui peut le rapprocher du long terme. Mais pas seulement, il cherche aussi l'innovation. 

Sa présence à Burning Man en est une illustration. L'homme est persuadé que seule la pensée est créative. Il cherche en permanence de nouvelles philosophies de travail.

Certains observateurs font d'ailleurs de ce festival l'internet physique. Il rassemble – 70 000 personnes cette année – plein de petites communautés. 

Jeff Bezos vient de la Silicon Valley, porteuse de ces valeurs contradictoires. Communisme et capitalisme y sont liés. Autonomie et créativité, radicalité au service de la communauté sont les valeurs essentielles. L'effort commun, l'individualisation, la liberté sont au coeur du projet des deux entités. 

On sait que la structure industrielle d'Amazon est basée sur ce principe. Ses collaborateurs sont des travailleurs indépendants.  

Forbes le classe en tête des fortunes mondiales

Jeff Bezos, à 55 ans, est, selon le classement Forbes, l'homme le plus riche du monde. Il est passé devant Bill Gates et Warren Buffet à 53 ans. 

Cet entrepreneur, né à Albuquerque, n'a pas perdu de temps. Il est aussi doté d'un QI très élevé.  

MAIS il avait 30 ans lorsque les usages d'internet ont explosé. L'homme a su surfer sur la vague de fond. 

Enfin, on devrait plutôt parler de tsunami. Les usagers croissent de 2300 % par an à l'époque. Il y a de quoi s'y intéresser un peu.   

Il sort de quelques années passées au service d'entreprises financières après ses études supérieures. 

Jeff Bezos est titulaire d'un Bachelor Of Arts and Science en sciences de l'informatique. 

Il décide de se lancer dans l'ouverture d'une grande librairie en ligne. Il inaugure son premier site à l'âge de 31 ans. 

La suite, vous la connaissez. La création d'entreprises spécialisées dans les bourses. Et surtout, Blue Origine, destinée à démocratiser les voyages spatiaux. 

Quelles sont les obédiences politiques de Jeff Bezos ?

Ce que l'on sait, c'est qu'il n'était pas en bonne presse avec Donald Trump. Une fois élu, celui-ci aurait  menacé Bezos d'une enquête sur l'anti-trust. Son objectif était d'infléchir la ligne éditoriale du Washington Post.

L'homme ne souhaite visiblement appartenir à aucune église politique. Il refusera de signer le manifeste The Giving Pledge. 

C'est un document aux idées humanistes signé par les milliardaires américains. Ceux-ci y promettent de consacrer la majorité de leur fortune au secteur caritatif. 

Mais il créera un fonds d'aide aux sans abris. Il sera également à l'origine d'un réseau de classes maternelles à destination des classes populaires.

Pour autant, il sera élu pire patron du monde par la confédération syndicale internationale. Il a alors 50 ans. Serait-il libéral sans fard et sans regrets ? 

On le retrouve décoré à 54 ans pour son soutien à la cause LGBTQ. Il y a de quoi se perdre…Enfin presque, le Washington Post est un journal traditionnellement favorables aux démocrates. 

Jeff Bezos a la réussite chevillée au corps

Jeff Bezos ne laisserait rien au hasard, dans aucun domaine. Brad Stone, le journaliste qui a fait l'une de ses biographies, l'explique.

Pour les femmes, il aborde la drague comme un savoir faire qui s'apprend. Il prend des cours de danse de salon pour optimiser son « woman flow ».

Au lycée, il disait à ses amis qu'il voulait devenir entrepreneur de l'espace. Son idée est que l'avenir de l'humanité se joue en dehors de la terre.

Sa réussite serait un service de l'humanité, pour construire une station spatiale. Il voulait devenir astronaute, mais pour construire quelque chose. 

Parmi ses semblables, il était au dessus du lot grâce à son éthique de travail. Implacable, efficace, et imaginative. 

Après avoir travaillé chez Mcdo un été à la fin de son lycée, il créera l'été suivant un camp d'été, payant. Son nom illustre la pensée du maître : Dream institute.

Au programme, un mélange de science et de littérature, de passé et de tradition. Il voulait promouvoir de nouvelles façons de penser dans les vieux quartiers.

Tout petit déjà, il fabriquait des nouveaux trucs

Il est, très jeune, passionné par la création et le bricolage. Ce qui semble néanmoins lui plaire par dessus tout, c'est d'élargir ses horizons.

Dans son lit, il aurait démonté tout seul les barreaux avec un tournevis. Sa volonté aurait été d'avoir un lit plus grand. 

Il passe des heures à bricoler seul, avec ses parents ou son grand père. Le tout jeune Jeff créera ainsi une porte de garage automatique. 

Puis il conceptualisera puis créera une cuisinière solaire. Le panneau solaire était composé d'un parapluie et de papier d'aluminium.

Mais ce qui lui plaisait par dessus-tout, c'était l'idée de gagner beaucoup d'argent. C'est sa petite amie d'école secondaire, Ursula  Werner qui le dit. 

Elle ajoute : « la question pour lui était surtout de savoir ce qu'il allait faire avec cet argent, comment changer l'avenir”. 

Jeff Bezos regarde vers le ciel depuis très longtemps

Comme il a souhaité enlever les barreaux de son lit, il veut s'affranchir des limites terrestres.

Après la construction de son horloge qui doit durer 10 000 ans, il s'est lancé dans la course aux étoiles. 

Cette idée ne vient pas de nulle part. Le milliardaire était, adolescent, passionné par la série Star Trek. Ce qu'il cherche en permanence, c'est la nouveauté, l'aventure. 

C'est d'ailleurs une des premières phrases de la série. « Découvrir de nouvelles vies, d'autres civilisations, et au mépris du danger, reculer l'impossible ». 

Il semblerait que Jeff Bezos applique cette petite litanie à ses affaires. Faute d'aller dans l'espace, il s'aventure sans cesse sur des terres inexplorées. 

Amazon est pionnier de son propre modèle économique. Jeff dira « j'espère que nous continuerons à être une société qui défie toute analogie facile ; cela nécessite beaucoup d'innovation, et l'innovation nécessite beaucoup de marche aléatoire ».

Johann Berby
Johann Berby

2 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer